Salle de réunion disponible

Notre salle de réunion, lumineuse et chaleureuse, est disponible.

Besoin d’étudier à plusieurs? Besoin de se réunir en présentiel dans le respect des normes sanitaires? De passer une journée de télétravail ailleurs que chez soi?

C’est possible au Babelmet  sous condition du respect des normes sanitaires.

Tarif spécial Covid : 6€/h

Forfait de 7h : 35€

Imaginons autre chose

La seule solution serait le confinement?
Nous on ne comprend pas comment on peut imaginer que, dans une société démocratique et plurielle, l’ensemble des citoyens adopterait d’un seul corps le même comportement de façon homogène… ça n’arrive jamais. Aujourd’hui moins que jamais.
On ne comprend pas comment nos politiques et nos experts peuvent entretenir l’illusion que ce virus sera éradiqué (sous sa forme actuelle ou mutante) au lieu d’organiser les structures sanitaires et les normes de gestion de l’espace public de façon à rendre cet espace gérable à long terme avec un virus en circulation.
On nous avait pourtant bien expliqué depuis le début qu’en l’absence d’un vaccin généralisé à minimum 70% de la population mondiale, l’éradication est impossible et que l’enjeu est d’éviter la saturation des hôpitaux.
Et on se demande bien comment on va généraliser un tel vaccin (et quand) alors qu’on est incapables de mettre en oeuvre efficacement le testing et le tracing…??? D’autant moins que beaucoup de personnes le refuseront, à bon droit.
On se demande bien pourquoi rien n’est fait pour assurer le respect des normes sanitaires dans les transports en commun, pourquoi on ne communique plus sur l’importance de l’hygiène des mains (qui touchent sans cesse notre masque humide) et pourquoi on explique pas de façon pédagogique EN QUOI le port du masque reste une bonne barrière contre la contamination (en présence d’autres personnes).
Tout en respectant TOUS les gestes qui évitent la contamination, il nous semble important de garder un regard critique.
La société se divise sur la gestion de la crise sanitaire, les structures indispensables de l’état se fragilisent, la solidarité s’effrite. Ce n’est guère de meilleur augure que l’augmentation du nombre de malades.
Ne pourrait-on créer des paliers dans les seuils de contamination afin de préserver la capacité des hôpitaux et rendre plus claires les perspectives sur lesquelles nous devons pouvoir compter pour nous organiser? Par exemple, 2 semaines de confinement et 2 semaines de déconfinement total jusqu’au printemps prochain.
Ou autoriser, pour lutter contre la solitude et favoriser la solidarité, les personnes qui ont été diagnostiquée positives à se retrouver ensemble dans certains lieux?
Est-ce que, pour éviter de nouvelles contaminations du personnel médical, on pourrait envisager que les unités Covid des hôpitaux soient gérées uniquement par des personnes positives et asymptomatiques?
Notre peur et notre besoin de sécurité, et aussi le besoin de reconnaissance de nos hommes et femmes politiques, sont mauvais conseillers pour adopter les mesures les plus réalistes…
Or il y a ZERO chances pour que les milliers et millions de personnes qui sont source possible de contamination, soient toutes CAPABLES de rester enfermées dans leur trou pendant plusieurs semaines, et ce pour plein de raisons valables ou discutables. Le virus continuera donc de circuler qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou non. Et la vie, c’est aussi tout le reste. Et les victimes collatérales seront bientôt plus nombreuses que les morts du virus, mais là-dessus on ne commande pas d’études scientifiques…